Message


Rêver et voyager en passant par les histoires de ces auteurs remarquables.

samedi 12 juin 2021

Changer l'eau des fleurs


Auteur : Valérie Perrin
Édition : Albin Michel
460 pages 

Résumé 

Violette est garde-cimetière. Les gens de passage et les habitués passent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

L'avis de Sophie 

Les premières lignes du livre m'ont tout de suite accrochée. Je les trouvais très prometteuses pour les heures de lecture à venir. Les chapitres du début sont petits, deux ou trois pages, incitant tout de suite à lire le prochain. J'ai donc filé sur le deuxième chapitre pour me rendre compte que j'avais mal interprété les premières lignes du roman, mais que tout compte fait, l'histoire m'apparaissait encore meilleure, teintée de mystère. L'idée du roman est très différente de mes lectures habituelles, et ça m'a beaucoup plu. 

Puis au troisième chapitre (nous ne sommes qu'à la page dix en version epud), la confusion m'est apparue, aiguisant définitivement l'enthousiasme de ma curiosité.

S'il est vrai que la première impression se forge dans les premiers instants, alors chapeau à l'auteure, Valérie Perrin. Mes premières impressions ont reçu les teintes de prometteuses de mystère, envoûtées d'enthousiasme, tout en piquant ma curiosité. Un méli-mélo d'émotions qui m'aura ensuite suivi tout au long de ma lecture. 

La douce écriture de Valérie Perrin nous berce entre les personnages. De Violette, la garde-cimetière au douloureux passé dont nous découvrirons le cheminement jusqu'à la toute fin du livre, à Philippe, son minable époux, et ce, en passant par de nombreux autres qui nous feront voir la mort, le deuil et le cimetière d'une toute autre façon, plus paisible et bien accompagnée, tout en compassion. Le roman nous fait aussi voyager dans le temps pour bien nous faire comprendre l'évolution des personnages et leur vécu.  

Changer l'eau des fleurs a reçu plusieurs prix littéraires à juste titre à mon sens. La lecture de ce volumineux roman fut un plaisir pour les sens et les émotions.

Mon appréciation 4.5 / 5

dimanche 9 mai 2021

Le journal de Mercedes


Auteure : Célyne Bédard 
Édition : Auto-édition 
230 pages 

Résumé 

Qu'est-ce qu'il se passe à Sainte-Germaine-sur-fleuve?

Trois jours après la disparition de son conjoint Felipe, Mercedes et leurs jumeaux de quelques mois quittent précipitamment leur demeure. Après ce départ, un journal est retrouvé dans la maison. Saura-t-il expliquer ces disparitions qui intriguent tant les habitants de ce paisible village?

Ce roman est inspiré d'une histoire vraie.


L'avis de Sophie 

C'est la première fois qu'on m'offre l'opportunité d'être bêta lectrice pour un roman qui n'était bien évidemment pas encore publié. J'ai d'abord été enchantée par la confiance de l'auteure, puis assaillie de questionnements. Serais-je à la hauteur de ses attentes ? Dois-je tout lui révéler, les bons côtés comme les moins bons? Et si je n'aimais pas du tout le roman...

Comme première expérience, j'ai été comblée, l'histoire s'est avérée excellente. En plus, il s'agit d'un deux pour un, soit deux histoires racontées en parallèle. J'ai découvert en l'auteure une dame empreint de gratitude et d'une belle ouverture d'esprit. Tous mes commentaires et suggestions ont été accueillis de façon positive et avec de chauds remerciements, m'incitant à renouveler l'expérience lorsqu'une nouvelle possibilité se présentera.

Dans Le journal de Mercedes, nous retrouvons Solange et son conjoint, qui emménagent dans leur nouvelle propriété aux abords du fleuve. Dans un tiroir, Solange y découvrira le journal intime de Mercedes, l'ancienne occupante des lieux qu'elle tentera d'abord de traduire. Ce faisant, et avec l'espoir de l'épauler, elle mènera sa propre enquête pour retrouver cette jeune colombienne et l'aider.  

J'ai toujours du mal à étiquetter une catégorie aux romans de Célyne Bédard. Elle s'inspire de bribes d'histoires vécues qu'on lui raconte ou qu'elle lit, et l'enrobe de romance, de drame ou de suspense selon ses envies et ses inspirations. La somme de cet amalgame donne toujours un bon résultat.  

Pour une première fois en tant que bêta lectrice, j'avoue avoir adoré l'expérience. Certes, la lecture se fait différemment puisqu'on la veut aidante pour l'auteure que l'on souhaite ouverte à nos observations et propositions. La reconnaissance de celle-ci fut à la hauteur du temps investi et l'exercice a été des plus satisfaisants pour moi. J'ai connu des heures de vrai divertissement avec ce magnifique roman. 


Mon appréciation  4.5 / 5

samedi 24 avril 2021

L'orangeraie


Auteur : Larry Tremblay
Édition : Éditions Alto
152 pages 

Résumé 

Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi.

Quand Aziz rit, Amed rit aussi.

Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l’ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s’empare de leur enfance et sépare leurs destins. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé.

Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices. Et tous payeront le tribut des martyrs, les morts comme ceux qui restent.


L'avis de Sophie 

J'ai d'abord été bercée par les premières lignes de ce récit d’une extrême douceur, et presque même ressenti les effluves de l'orangeraie familiale, la fierté parentale devant ce symbole de réussite et de prospérité. 

Puis rapidement, le cri silencieux d'une mère à l'amour inconditionnel pour ces deux fils s'est fait ressentir : des jumeaux de 9 ans. J'en ai été troublée. Deux frères qui ne se séparent jamais et qui se portent une confiance aveugle. Dans un pays qui connait la guerre, chaque famille sera appelée à se sacrifier pour gagner son ciel et la gratitude éternelle.

Quel bon livre! Touchant du début à la fin, désolant de par les croyances qui y sont décrites. Je n'oublierai jamais cette histoire.


Mon appréciation  4.5 / 5

vendredi 16 avril 2021

Les fils de Moïse : Frères de sang



Auteurs : Roch-Sylvain et François Thériault
Édition : Éditions La Semaine
182 pages 

Résumé 


Pour la première fois, deux fils légitimes de Moïse racontent le cauchemar qu’ils ont vécu!

L’affaire Rock «Moïse» Thériault a définitivement marqué l’imaginaire collectif des Québécois. Après 20 ans de silence, les deux frères ont le courage de prendre la parole.

Leur histoire est celle de deux petits garçons élevés en enfer. Par leur témoignage, ils espèrent se libérer de l’horreur et enfin pouvoir tourner la page sur un passé marqué par de nombreux traumatismes, dont certains dépassent l’imagination. Ils veulent aussi aider ceux qui comme eux ont souffert de maltraitance. Pour les deux garçons, Roch-Sylvain et François Thériault, l’horreur commence à l’été 1980 dans un train reliant Québec à Gaspé, lorsqu’ils vont rejoindre leur père qui vient de s’installer en pleine forêt, complètement retiré du monde, avec un petit groupe de fidèles. Dans cette communauté où violence, beuveries et orgies sexuelles sont monnaie courante, les deux enfants passeront de longs mois qui resteront à jamais gravés dans leur mémoire. Ce séjour est le premier épisode d’un drame qui se prolongera sur plusieurs années. Les violences sauvages ne se feront pas attendre et les enfants encaisseront coups et blessures. Le récit de ces agressions glace le sang. «Mon père était un requin, raconte François, le plus jeune des deux. Il fallait que ça saigne sinon, il n’arrêtait pas.» Quand Moïse était en état d’ébriété, sa cruauté n’avait aucune limite. Dans ce climat de souffrance, les deux garçons ne pensaient qu’à une chose: s’enfuir. Même s’il craignait Moïse et en avait une peur bleue, Roch-Sylvain, l’aîné, avoue qu’il était dépendant de son père et qu’il l’idôlatrait. Un récit dramatique et passionnant que les personnes sensibles devraient s’abstenir de lire, et qui vous tiendra en haleine du début à la fin. Ces deux enfants martyrs luttent toujours pour s’en sortir; il arrive encore parfois que d’horribles souvenirs les assaillent. Roch-Sylvain est toujours sous traitement; François, de son côté, a des enfants et une conjointe qu’il aime. Mais pourront-ils un jour avoir une vie dite «normale»? Voilà la question...


L'avis de Sophie 

Ce n'est certes pas évident d'être les enfants de Moïse, ce grand gourou de la secte qui aura fait les manchettes plusieurs fois ces dernières années au Québec. 

Difficile de lire les événements relatés en pensant que ce n'est pas de la fiction ou du mélodrame, que ces faits sont bel et bien réels.  Je me rappelle avoir lu L'alliance de la brebis il y a quelques années et avoir été troublée par ce récit. Ne pas comprendre pourquoi les membres qui réussissaient à se sortir de la secte, la réintégraient à nouveau volontairement. Mais en y pensant, avons-nous réellement à les comprendre? Chacun réagit aux événements de façon différente, en fonction du vécu qui lui est propre.

Aucun doute, les deux frères ne l'auront pas eu facile. Trimbalés de campement en campement, selon les déboires et les illuminations de leur père, ils devaient obéir aux moindres caprices de celui-ci, tout comme les autres membres de la secte. Tous craignaient Moïse en tout temps, mais davantage encore lorsque l'alcool se mêlait à l'équation. Les idées noires et exigences malsaines de Moïse n'avaient alors de fin qu'au moment où le sang coulait. Tous en étaient bien conscients.

Les fils de Moïse est l'histoire troublante du calvaire de deux frères, de leur enfance à l'âge adulte. Deux frères qui seront restés unis malgré tous les traumatismes qu'ils ont vécus.


Mon appréciation  4 / 5

lundi 12 avril 2021

Souffler dans la cassette


Auteur : Jonathan Bécotte
Édition : Leméac Éditeur
132 pages 

Résumé 

Souffler dans la cassette est un roman poétique qui dépeint l’amitié entre deux garçons du primaire. Leurs jeux, leurs aventures formeront les racines des hommes qu’ils deviendront.

Ce livre de Jonathan Bécotte arrache au lecteur des sourires parfois attendris, parfois nostalgiques, et celui-ci se surprend à vouloir retourner à l’époque de son enfance. Avec fulgurance, le récit fait passer le narrateur de la naïveté de ses premiers jours d’école aux tremblements de sa première vraie peine d’amour.


L'avis de Sophie 

Voici un recueil de poésies qui m'aura charmé de par la véracité de ces écrits, et leur accessibilité. J'ai pris plaisir à me remémorer plusieurs moments vécus en replongeant dans mon enfance.

Il sera très facile pour chacun de se retrouver dans plusieurs poèmes de Jonathan Bécotte.  Ceux-ci sont simples, doux et relatent des moments de l'enfance avec un ami, la dernière journée de l'année scolaire, découvrir que nous ne sommes pas dans la même classe que notre meilleur ami à la rentrée scolaire, jouer à la "tag" ou autres.

Franchement, c'est mignon et bien pensé.


Mon appréciation  4.5 / 5

dimanche 11 avril 2021

Hiii ! Haaa !



Auteur : Caroline Langevin
Édition : Éditions de Mortagne
368 pages 

Résumé 

Ce matin, je me suis réveillée à Québec à côté de l’homme que j’aime depuis quatre ans. Puis je me suis fait plaquer.

Me voilà donc célibataire depuis trois heures et cent quatre-vingts kilomètres ! Avec moi, je n’ai que deux valises et un gros trou dans mon CV, me rappelant mes mauvais choix de vie. Lâcher sa job pour être une gentille femme à la maison et préparer des petits plats pour son amoureux étudiant en médecine, quelle formidable idée ! Pffff…

Je roule sans un regard derrière lorsqu’un voyant du tableau de bord me ramène à la réalité : panne d’essence imminente !!! Arrêt obligatoire à Saint-Trin-des-Ti-Clins… pour tomber sur une station-service fermée. Heureusement, le bar du coin, lui, est ouvert. Dépenser mes derniers dollars pour noyer ma peine est donc ma seule option.

Je pourrais aussi aborder quelques beaux cowboys pour me distraire… Qui sait, je m’éterniserai peut-être par ici ?


L'avis de Sophie 

Oh que c'était bon! Aux toutes premières pages, j'ai été entraînée par l'histoire et ce, jusqu'à la fin.  C'est drôle, attachant, divertissant et facile à lire. Je l'ai vraiment aimé.

L'histoire débute dans le drame avec une Anaïs surprise, triste et choquée que son conjoint mette fin à leur relation après plusieurs années, et ce, en plein restaurant. Spontanément, elle retourne se faire deux valises avec ce qu'il lui tombe sous la main, et quitte leur logement sans plus attendre. Pour quelle destination? Elle n'en sait rien. Là où le restant de son réservoir d'essence la mènera!

Anaïs, et même la majorité des personnages du volume, sont chaleureux et attachants. Dans le petit village de Saint-Jean-de-Christophe où elle s'échoue, elle ne passe pas inaperçue avec ses talons hauts, alors que tous les habitants adoptent plutôt le port des bottes de cowboy.  Chaque chapitre amène le lecteur vers une petite aventure en soi, et très cocasse pour la plupart. Attendez-vous à y retrouver la fille de la ville en milieu agricole. 

Je ne saurais passer sous silence l'excellent vidéo promotionnel de ce roman. J'avoue que le choix de ma lecture a été influencé par le visionnement de celui-ci.  Il est excellent et rend bien justice à l'histoire racontée. Bravo à la maison d'édition, mais surtout bravo à Caroline Langevin pour son savoureux roman. 


Mon appréciation  4.5 / 5



Merci aux Éditions de Mortagne



vendredi 19 mars 2021

Veuve de chasse : Sandrine



Auteur : Annie Lambert
Édition : Éditions de Mortagne
328 pages 

Résumé 

Je suis une mère de mon époque : à boutte, mais qui ne laisse rien paraître. La plupart du temps.

Mon mari, propriétaire d’une clinique vétérinaire, est aussi présent qu’un courant d’air. Pendant que je torche la maison et nos quatre enfants, il câline des chatons. Si seulement l’Univers pouvait lui envoyer un duo gastro de chien ET glandes anales à vider, il comprendrait mon quotidien !

Je pensais avoir eu l’idée du siècle en lui proposant des vacances, mais je me suis tirée dans le pied. Disons que nous n’avions pas la même destination en tête… IL PART À LA CHASSE ! Je ne peux pas croire que les fesses d’un orignal sont plus attirantes que les miennes !!!

Il est temps que je me remonte les seins et que je lui prouve que moi aussi, j’ai du panache. La nature sauvage, l’absence de réseau et les grosses bêtes ne m’empêcheront pas de ramener mon mâle à la maison!


L'avis de Sophie 

J'avais tellement hâte de retrouver la dernière veuve de chasse et ses aventures loufoques. Et que dire du party! Je ne me pouvais plus d'arriver enfin à ces pages du livre! Et oui, encore quelques pages de ce légendaire party, vu par Sandrine cette fois, mais moi, je ne m'en tanne pas. Je le trouve réellement très divertissant.

Et puis l'histoire ne comporte pas que le party veuve de chasse. C'est plutôt le point culminant de leur histoire, le moment où, pompettes, elles décident d'améliorer leur vie. 

Chaque roman a son histoire bien unique de la vie quotidienne de chacune des trois nouvelles amies. Sandrine est la parfaite mère de quatre enfants. Mariée à un vétérinaire, elle-même enseignante, elle mène une vie bien rangée, répondant aux caprices de tout son petit monde. La soirée de ce party, passée en compagnie de Julia et Laurence, sera une révélation de l'état de sa vie de couple et familiale. C'est à ce moment qu'elle décide de mettre de la couleur dans sa vie amoureuse plutôt terne depuis quelques années. Même si j'avoue avoir trouvé Sandrine quelque peu naïve par moments, j'ai passé de très bonnes heures d'amusement en sa compagnie. 

Ce fut un plaisir de retrouver nos trois veuves de chasse à chacun des romans. Et quelle bonne idée d'avoir fait une trilogie de leurs aventures, écrites par trois talentueuses auteures québécoises différentes. J'ai adoré cette série et la recommande à tous ceux qui recherchent de l'amusement dans leur lecture.


Mon appréciation  4 / 5



Merci aux Éditions de Mortagne



Changer l'eau des fleurs

Auteur : Valérie Perrin Édition : Albin Michel 460 pages  Résumé   Violette est garde-cimetière. Les gens de passage et les habitués passent...