Message


Rêver et voyager en passant par les histoires de ces auteurs remarquables.

dimanche 30 août 2020

Une église pour les oiseaux



Auteur : Maureen Martineau

Édition : Héliotrope

184 pages 

Résumé 

Réfugiés dans le clocher de l'église, des martinets ramoneurs cherchent désespérément à migrer vers l'Amérique centrale. Ham-Sud, petit village de l'Estrie, est en proie à une contamination grave qui frappe les bêtes et les humains. Loin de se douter qu'on l'a prise pour cible, la mairesse, dépassée par la catastrophe, mène l'enquête.

Au fond de sa cellule, la jeune escorte Jessica Acteau tente de mettre des mots sur l'horreur des dernières vingt-quatre heures. Quelle part a-t-elle véritablement jouée dans le meurtre sordide dont on l'accuse? Pourquoi s'être acharnée sur l'un de ses clients avec une telle sauvagerie? En le kidnappant, sait-elle qu'elle l'a empêché de commettre un crime à son tour? Sa voix frêle se mêle à celle des oiseaux et révèle peu à peu l'immonde vérité.


L'avis de Sophie 

Petit roman, écrit dans un charmant parler québécois. L'auteure a su changer la trame habituelle des romans policiers où l'intrigue a généralement lieu au tout début de l'histoire. Les siennes, puisqu'il y en a plusieurs, se déroulent plutôt tout au long du livre et donnent un effet complètement différent sur le récit. De plus, tout se passe en sol québécois, plus particulièrement en Estrie.

Avare de mots dans ses écrits, l'auteure nous transporte d'un chapitre à l'autre, dans les pensées et les actions de ses principaux personnages. Le lecteur peut toutefois trouver ardu par moment de se forger des liens entre ceux-ci. L'histoire est racontée directement, sans longue mise en scène ou descriptions des lieux, mais rendant par contre ce roman très facile et rapide à lire. Aussi, oeuvrant moi-même dans le milieu municipal, je me suis sentie rejointe par la mairesse, un des principaux personnages, ses devoirs et obligations envers sa ville. Sa vision des faits était réaliste et très bien emmenée.

Un autre aspect particulier de ce roman consiste à ce que l'histoire soit racontée en parallèle par des oiseaux; des martinets ramoneurs qui ont élu domicile dans le clocher de l'église. Originalement, même leur point de vue nous aide à comprendre certains aspects de l'intrigue. 

Finalement, avec ses 184 pages, j'ai lu ce roman assez rapidement. J'aime bien découvrir de nouveaux auteurs et Maureen Martineau, fut l'une d'entre elle. Elle s'ajoutera certainement à ma "PAL" avec son plus récent roman Zec lac Croche.  


Mon appréciation   4.0 / 5


mardi 25 août 2020

Celle de trop


Auteure : Joannie Touchette 

Édition : Éditions De Mortagne

400 pages 


Résumé 

Échec. Failure. Fracaso. Fallimento. Peu importe quelle langue on utilise, le résultat est le même : je n'ai pas réussi ma cinquième secondaire. En septembre, je vais devoir recommencer à zéro, tandis que ma jumelle ira au cégep. On a beau être identiques, ma soeur et moi, un monde nous sépare. Avec ses longs cheveux châtains tressés à la Katniss Everdeen, son cerveau digne de celui d'Einstein et une bonté qui surpasse celle de mère Teresa, Cassiopée Coulombe est la perfection incarnée. Et la préférée de nos parents. C'est simple, elle excelle sur tous les plans, alors que je fais toujours tout foirer. À l'école, à la maison, dans la vie en général... je ne suis qu'une déception sur deux pattes. Éléonore-la-bonne-à-rien. Celle qu'on tolère par dépit, faute d'options. Ouais, ça, je l'ai compris il y a très longtemps. Grâce à ma chère maman.

L'avis de Sophie

Pauvre Éléonore, jumelle de Cassiopée, toujours comparée à sa soeur, la préférée de ses parents et à qui tout semble lui réussir : l'école, les amitiés, les amours et la beauté. À côté d'elle, Éléonore se dévalorise et perd toute confiance en elle. Elle se referme sur elle-même, vivant des échecs continuels. 

Je dois avouer que j'ai commencé ma lecture sur une note plutôt négative, causée par le thème plus sombre du livre soit, la détresse d'une adolescente face au rejet parental et la solitude causée par la dévalorisation, ainsi que tous ces effets néfastes sur le côté psychologique de celle-ci. Puis, au fil des pages, nous découvrons une grande force de caractère et un courage immense à Éléonore, cette jeune fille de 17 ans, qui se bat seule contre tous.

Finalement pour ce roman, j'ai plutôt opté pour la théorie du verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Mon pessimiste du tout début s'est rapidement transformé en optimiste puisque j'ai plutôt choisi de voir tous les traits positifs de cette histoire : la force et le courage de cette fonceuse et sa résilience dans l'adversité.

Ce livre est donc l'histoire d'une jeune fille qui choisit de se battre malgré tout et qui ose affronter ses différences.  J'ai bien aimé cette histoire touchante et pour preuve, mon appréciation a été de à 4 sur 5.


Mon appréciation  4.0 / 5


Collaboration : Bien qu'écrite par moi-même, cette chronique est également disponible sur le blog de Le temps d'lire


samedi 22 août 2020

Le supplément d'âme



Auteur : Matthieu Biasotto

Édition : Bragelonne

480 pages 

Résumé 

Après un accident de voiture, le corps de Thomas est sur un lit d'hôpital alors que son âme se trouve dans une dimension entre la vie et la mort. Il est guidé par un enfant possédant un carnet noir rempli des souvenirs de sa vie. Thomas découvre son existence surfaite et le mal qu'il fait autour de lui. Quand il commence à comprendre, les médecins sont sur le point de débrancher son corps.


L'avis de Sophie 

Wow! Je suis encore émerveillée des idées de romans que les auteurs peuvent avoir pour offrir des livres avec des sujets différents et renouvelés. Il va sans dire que j'ai trouvé celui-ci très imaginatif et étonnant. De plus, ayant lu peu de livres d'auteurs masculins, je remarque que j'apprécie leur façon d'aborder les thématiques fort différemment de celle des auteures féminines.

Ceci étant dit, j'ai vraiment aimé cette histoire qui se déroule entre deux mondes, celui des vivants et des morts.  Le tunnel dont on entend souvent parler, que nous traversons et dans lequel nous revivons les moments marquants de notre vie, voici ce qui attend Thomas suite à un grave accident de la route; l'autre version de sa vie, celle qu'il n'a jamais comprise, ou malheureusement, comprise trop tard. 

Il vivra les souffrances qu'il a fait subir aux siens, avec les yeux et les ressentis de ceux-ci. Une grande introspection sur lui-même, offerte en direct de son lit d'hôpital.  


Mon appréciation      4 / 5

La soumise - volume 1



Auteure : Tara Sue Me 

Édition : Marabout 

352 pages 



Résumé 

À New York, Nathaniel est connu comme un jeune et brillant PDG de West Industries, mais Abby connaît son secret : c’est aussi un « dominant » séduisant et expérimenté à la recherche d’une nouvelle « soumise ». Impatiente d’explorer un monde de plaisirs qui la sortira de sa routine, la jeune libraire, cédant à son fantasme, propose ses services à Nathaniel. 

Alors qu’Abby apprend à connaître un monde fascinant fait de pouvoir et de passion, elle craint que le cœur de Nathaniel ne reste hors de portée, et que le sien ne soit brisé… 



L’avis de Sophie 

Ayant lu la série des Cinquante nuances de Grey de E.L. James, et quelques autres du même genre, j’ai commencé ce livre en croyant qu’il y aurait redondance avec ces autres séries. Erreur. Malgré l’idée de soumission et de dominance, le fond de l’histoire est complètement différent, autant que pourrait l’être deux romans policiers ou deux histoires d’amour. 

Dès les premières pages, l’histoire m’a accrochée, et il en a été ainsi du début à la fin. D’accord, je l’avoue, j’aime bien ce type de littérature, mais tout de même, sans vouloir faire de jeux de mots peu reluisants, je dirais que sa lecture « glissait » aisément, page après page. 

Le roman se déroule sur quelques semaines où plusieurs situations et événements y sont décrits, et plusieurs personnages interviennent. La belle Abby qui en craque déjà pour Nathaniel, se pliant aux moindres désirs de son maître, se révélant ainsi à elle-même des plaisirs insoupçonnés.

Pour les amateurs de livres plus coquins, franchement, ce livre est à lire.



Mon appréciation : 4.5 / 5

vendredi 21 août 2020

L'improbable voyage d'Audrey Mercier : respire par le nez, beauté!

 


Auteure : Sandra Verilli 

Édition : Edition Andara 

384 pages 


Résumé 

Audrey Mercier est enseignante à Montréal. Sa vie rangée et sans éclat bascule le jour où ses deux grands enfants lui offrent un cadeau très spécial pour ses 40 ans: des billets d’entrée pour le musée et l’aquarium de Vancouver. 

Mère monoparentale, Audrey a toujours rêvé d’aller en Colombie-Britannique, mais elle n’a ni le budget pour prendre l’avion ni l’envie de parcourir le Canada en solo. Lorsque Milan O’Neil, un conseiller sportif de l’école qui fait fureur auprès de la gent féminine, lui propose de l’accompagner, la jeune femme n’a d’autres choix que de plonger tête première dans cet improbable périple pendant lequel rien ne se passera comme prévu. 

Au-delà d’un simple road trip, ce voyage en sera un de découverte de l’autre, mais aussi de découverte de soi. Car en parcourant près de 5000 km en moins de trois semaines, beaucoup de choses peuvent arriver! 

L’avis de Sophie 

Toute une aventure que celle d’Audrey, qui reçoit en cadeau d’anniversaire de ses enfants, deux jeunes adultes de 17 et 20 ans, des billets d’entrée pour deux attractions à Vancouver! Elle qui rêvait depuis longtemps de découvrir Vancouver, mais avec les moyens d’une maman monoparentale, ne pouvait se l’offrir! Malgré l’inusité de leurs présents, ses enfants auront visé juste, et lui accorde du même coup leur accord pour un périple à travers le Canada sans eux. 

Pour épargner sur le coût du voyage, elle s’y rendra en auto avec un collègue de travail qu’elle n’apprécie pas tellement et qu’elle surnomme secrètement Milan-le-Fendant! L’histoire de ce roman est charmante, y allant de rebondissements en rebondissements, à chacune de leurs escales. Même si la fin de l’histoire est prévisible, j’ai lu ce roman avec intérêt et curiosité de chapitre en chapitre, ne pouvant m’arrêter de lire. Ce livre est fort agréable et remet en question le premier jugement que l’on peut avoir envers autrui. 

Mon appréciation : 4.5 / 5

Collaboration : Bien qu'écrite par moi-même, cette chronique est également disponible sur le blog de Le temps d'lire.

jeudi 20 août 2020

Les 3 p'tits cochons


 Auteur : Christian Boivin

Édition : Ada Editions

240 pages


Résumé

Trois individus qui trempent dans le voyeurisme, la pornographie, le cannibalisme et la nécrophilie. Une étudiante universitaire menant une vie bien rangée qui se retrouve à la morgue après avoir consommé du Flakka.

Un tueur à gages qui revient dans sa ville natale afin de mettre sa sœur en terre et qui découvre de troublantes vérités à son sujet.

Une rousse excentrique à la libido débridée et dénuée de tout sens moral, capable de pervertir les âmes les plus pures.


L’avis de Sophie

Surprenant!!  Croyez-moi, j’étais loin de me douter du contenu de ces pages lorsque j’ai débuté ce roman. Celui-ci fait partie des comptes interdits et j’en ai bien compris le sens! Ici, aucun cochon ne construit de maisons, les « cochons » sont plutôt d’un autre genre, plus pervers et trempant dans l’illégalité !

Malgré que je ne savais pas à quoi m’attendre de ce roman, j’ai bien aimé celui-ci qui est raconté par 2 personnages différents, mais où tout se rejoint et s’explique à la fin de l’histoire.  

C’est différent des livres que je lis habituellement, un peu tiré par les cheveux par moment, mais quand même divertissant lorsqu’on le lit au 1er degré. Ma curiosité a été piquée, je lirai certainement un autre conte interdit prochainement…


Mon appréciation  4.0 / 5


Le monstre

 

 

Auteure : Ingrid Falaise

Édition : Libre Expression

Le Monstre : 344 pages

Le Monstre la suite : 400 pages


Résumé


À dix-huit ans, j'ai quitté mon Québec, ma famille, mes amis, pour m'évader vers l'Afrique, lieu d'origine de mon prince charmant. Cette idylle a dégénéré, influencée en partie par les traditions et les coutumes d'une petite ville perdue à deux heures du Sahara. Mais elle a surtout été marquée par M. M comme Monstre, M comme Malade, M comme Manipulateur, M comme la première lettre de son prénom. Le prince est devenu bourreau, le chevalier est devenu vautour.

De retour au Québec transformée, affaiblie et mariée à l'islam, constamment humiliée, battue et enfermée dans un sous-sol crade de l'arrondissement Saint-Laurent, j'ai trouvé la force d'échapper à la mort et de me sortir de l'emprise de M.

Le Monstre est un récit bouleversant, poignant. Ce n'est pas celui d'une lointaine étrangère, c'est celui d'Ingrid Falaise. Mais c'est peut-être celui de votre sœur, de votre fille, de votre amie ou même le vôtre.

  

L’avis de Sophie

J’ai éprouvé beaucoup de compassion à la lecture de cette biographie en 2 tomes. L’histoire est celle d’Ingrid Falaise, une québécoise issue du milieu artistique, tombée amoureuse d’un homme agressif et contrôlant à l’âge de 18 ans.    

Ce roman m’a troublée et confrontée à la détresse vécue par les femmes battues, sous le joug de leur conjoint. On y voit l’évolution de la violence au sein du milieu conjugal, des épisodes de plus en plus violents suivis de périodes de « lune de miel » où le conjoint violent promet de ne jamais recommencer.   

Ce roman est d’une simplicité à lire, de par son écriture et ses mini chapitres, relatant une partie de sa vie, par petits épisodes. Malgré la douleur des atrocités racontées, ses écrits sont empreints de respect et d’honnêteté, d’introspection et de désir de s’en sortir définitivement.

Ce survol dans la vie d’Ingrid Falaise m’a donné l’envie de la revoir au petit et au grand écran. Je crois que je commencerai avec le premier film où elle a eu un rôle.

 

Mon appréciation :  4 / 5

Changer l'eau des fleurs

Auteur : Valérie Perrin Édition : Albin Michel 460 pages  Résumé   Violette est garde-cimetière. Les gens de passage et les habitués passent...