Message


Rêver et voyager en passant par les histoires de ces auteurs remarquables.

dimanche 27 septembre 2020

Veuve de chasse : Laurence



Auteur : Marie-Millie Dessureault
Éditions de Mortagne
392 pages 

Résumé 

Que se passe-t-il quand une fille de la ville, déménagée en région il y a un mois seulement, doit gérer seule les deux garçons de son chum, une belle-mère déplaisante et un félin diabolique ?

Réponse : beaucoup trop de choses !

Quand mon amoureux m’a abandonnée pour un orignal (OK, j’ai été naïve de lui donner ma bénédiction), tout allait bien. C’est cinq minutes après son départ que ça s’est gâché…

À quel âge les enfants commencent-ils à se lever à une heure normale ? Où se cache donc le maudit chat ? Qu’est-ce qu’on met dans un lunch pour des papilles difficiles ? Comment ça, des poux ?!?

Est-ce que cette nouvelle vie est vraiment faite pour moi ? Je n’en doutais pas, jusqu’à ce que j’aille au fameux party Veuve de chasse…


L'avis de Sophie 

Quel agréable divertissement que fut la lecture de ce roman! L'écriture de Marie-Millie Dessureault est rafraîchissante et remplie d'humour. À plusieurs reprises, j'ai souri, allant même jusqu'à rire toute seule en lisant. Laurence, le personnage principal du roman, nous raconte son histoire ouvertement, au fil des jours, mais en nous partageant le réel fond de sa pensée, entre parenthèse, ce qui rend le récit très loufoque par moment. Nous nous rendons vite compte que ses pensées ne sont pas toujours en harmonie avec ce qu'elle veut bien nous partager.

L'histoire débute en force avec le party Veuve de chasse. Laurence vient de quitter Montréal pour s'installer en Abiti avec son amoureux, et celui-ci, avec son accord, lui laisse la garde de ses deux garçons pour trois semaines de chasse entre amis. Comme elle est nouvelle dans cette région et n'y connait pratiquement personne, elle accepte l'invitation à la soirée Veuve de chasse où seules les femmes sont admises. La boisson aidant, les inhibitions de certaines s'envoleront, des confidences seront partagées et de nouvelles amitiés naîtront.  

Si Laurence se doutait de ce qu'il l'attendait à ce fameux party, la lectrice en moi était quant à elle bien loin de se douter du genre d'évènement auquel elle allait participer! Étant aussi une veuve de chasse chaque année, j'ai lu attentivement le déroulement de cette soirée, le sourire aux lèvres et parfois les yeux ronds d'étonnement, allant jusqu'à souhaiter pouvoir y assister aussi! 

De plus, le récit met en lumière, en toute honnêteté, le début de la cohabitation des familles recomposées, les appréhensions de chacun, leurs incertitudes et remises en question, et même la place des enfants dans leur nouvelle famille et leur réaction face au nouveau conjoint. J'ai trouvé l'histoire véridique et transparente. Il s'agit de la réalité du quotidien de tellement de personnes, que Laurence nous rejoint directement dans ce qu'elle vit et ressent.  Toutes ses péripéties au quotidien sont teintées d'humour et nous évoquent facilement des faits vécus. 

J'ai vraiment apprécié ce roman du début à la fin, et si ce n'est pas déjà en liste pour vos prochaines lectures, je vous recommande fortement cette chick lit.

Mon appréciation  5 / 5



Merci aux Éditions de Mortagne


jeudi 17 septembre 2020

En route vers nowhere



Auteur : Sophie Laurin
Édition : Hurtubise
250 pages 

Résumé 

Été 1996. Sara et Sébastien, dix ans, se rencontrent à la cantine du camping où ils passent leurs vacances. Une slush lime-framboise bleue et un gel de cerveau plus tard, une amitié naît. Plusieurs années après, en quatrième secondaire, ils se retrouvent par hasard à la même école et renouent avec leur complicité d'enfance. Été 2007. Sara et Sébastien partent pour un road trip au volant de Lucette, une voiture délabrée qui ferait le bonheur d'un ferrailleur. Au cours des onze dernières années, leur relation d'amitié a flirté avec l'ambiguïté et les malentendus, au grand regret de leurs familles et de leurs amis, convaincus qu'ils sont faits l'un pour l'autre. En quête d'aventure, les deux jeunes adultes ignorent encore que bien des surprises les attendent au détour du chemin. En route vers nowhere est un roman d'amitié nourri aux poutines de casse-croûte et arrosé de café imbuvable de station-service. Une épopée romantique malgré les odeurs de bière tablette et de corps qui transpirent sous la canicule d'été. Une histoire du temps des compilations gravées sur CD et des cellulaires pas très intelligents.

L'avis de Sophie 

Toutes les raisons sont bonnes pour être tenté vers un livre plutôt qu’un autre. Personnellement, vous comprendrez qu’ayant vu le nom de cette auteure, identique au mien, ma curiosité a tout de suite été piquée. Je me devais de lire ce roman. 

Amateurs de chick lit, vous serez choyés avec celle-ci. Deux bons amis d'enfance, Sara et Sébastien, qui se retrouvent célibataires à l'âge adulte et décident de partir en "road trip" ensemble à travers le Québec, dans une vieille bagnole rouillée... Avouez que tous les ingrédients sont réunis pour en faire un périple amusant pour le lecteur!  Tout au long de l’histoire, l’auteure fait un parallèle entre le moment présent et les débuts de l’amitié entre Sara et Sébastien, et son évolution au cours des années. Plusieurs épisodes de leur enfance et adolescence sont racontés et nous mettent en contexte du type de relation qu’ils entretiennent depuis toutes ces années. Les deux amis expliquent aussi eux-mêmes certains des évènements vécus, rectifiant ainsi la perception que l'autre s'en était faite à l'adolescence.

Ce livre est le premier de l'auteure, et comme tout premier livre, celle-ci nous offre un beau récit qui coule aisément, page après page. 

Avant de terminer ma chronique, je me permets cette petite entrave pour m'adresser directement à l'auteure:

Je ne peux passer sous silence votre anecdote plutôt amusante à la fin du livre concernant une personnalité connue du même nom que vous. Cette remarque que vous recevez couramment se veut bien sûr sympathique et amicale, mais sachez maintenant que vous n’êtes plus seule à recevoir ces commentaires ! Je partage ce point avec vous. 😉 
Et de vous à moi, vous avez le talent pour devenir si connue qu’un jour, les gens me demanderont plutôt si je ne serais pas l’auteure Sophie Laurin plutôt que la comédienne ! 
Félicitations pour votre roman ! Je l'ai bien aimé.

Mon appréciation 4.5 / 5

dimanche 13 septembre 2020

La petite maison du Sixième rang – Tome 1 - Victorine

 

Auteure : Micheline Dalpé

Édition: Les Éditions Goélette

376 pages

Résumé

L'amour a besoin de logis pour s'épanouir! N'importe quel homme posant les yeux sur l'une des filles Gaudet ne peut s'empêcher d'en tomber amoureux. C'est le cas de Maxime, fou d'amour pour Victorine. Dès leur rencontre, les deux jeunes gens ne peuvent vivre l'un sans l'autre. Mais leur mariage est vu d'un mauvais œil par Prudentienne, la mère de Maxime, qui considère que son fils mérite mieux qu'une petite fille de quêteux. Orgueilleuse, la vieille femme fera tout pour soumette sa nouvelle bru à tous ses caprices et à la faire travailler comme une forcenée. Si seulement le jeune couple pourrait trouver une ferme libre pour s'installer.


L’Avis de Sophie

L’histoire se déroule en 1903, dans la municipalité de Saint-Côme, dans Lanaudière. Étant moi-même native de cette région, déjà à ce prélude, j’avais un faible pour cette histoire. Victorine, l’aînée des trois sœurs Gaudet, vient d’une famille heureuse où se côtoient l’amour familial, l’humour et les chants. Elle s’éprend du beau Maxime Beauséjour qui la courtise à chacune de ses visites, dimanche après dimanche. Maxime n’ayant encore trouvé aucune ferme où les loger, une fois marié, le jeune couple n’a d’autre choix que de s’installer chez les Beauséjour.

Prudentienne, la belle-mère de Victorine, déçue que son fils ait décidé d’unir sa destinée à une Gaudet, petite-fille de quêteux, décide d’en faire sa bonne à tout faire en l’occupant du matin au soir, avec toutes les tâches ménagères incombant à une famille nombreuse. 

Plus d’une fois, en lisant ce roman, j’ai pensé aux femmes qui ont vécu à cette époque, complètement dépendante de leur mari, aux familles moins bien nanties qui devaient redoubler d’ardeur et d'imagination pour réussir à s’en sortir et nourrir leur famille, leur bonheur étant comblé dans la plus grande simplicité. Et que dire de tous ces « secrets familiaux » si bien gardés, pour éviter les qu’en dira-t-on de l’entourage, et en particulier dans les petits villages.

J’ai bien aimé ce livre qui nous ramène à nos origines, nous faisant apprécier l’évolution réalisée au cours de la dernière décennie, le chemin parcouru par nos précédentes générations, mais aussi aux valeurs égarées dans cette même évolution.  

Mon appréciation : 4.5 / 5


lundi 7 septembre 2020

BFF - Sens dessus dessous - Tome 9


Auteures : Marilou Addison et Geneviève Guilbault
Édition : Andara
384 pages 

Résumé 

Enfin, Nadeige et Émy ont fait la paix. Ce que les filles souhaitent par-dessus tout, désormais, c'est passer le plus de temps possible ensemble. Mais la semaine de relâche se pointe le bout du nez et les parents de Nad ont prévu de partir dans le Sud... sans leur fille! Elle ne pourra même pas les accompagner, car ils l'enverront à l'autre bout du monde : chez sa tante et son oncle, qui vivent à la campagne. La joie... 

De son côté, Émy-Lee pensait avoir remporté des vacances de RÊVE après avoir participé à un concours à la radio. Mais le « merveilleux » centre de villégiature en question est LOIN de se montrer à la hauteur de ses attentes. Plus les jours passent, plus les péripéties s'accumulent... La relâche scolaire n'aura jamais été aussi épuisante pour les BFF !


L'avis de Sophie 

Beau petit roman qui m'a ramené à mes plus jeunes années. C'est vraiment le genre d’histoire que j’aurais aimé étant plus jeune. Les amitiés, les flirts, les amours, les textos, les péripéties, franchement tout y est! Un beau livre pour jeunes filles dans un contexte bien de leur génération.

L’histoire se déroule durant la semaine de relâche scolaire où les deux meilleures amies, qui viennent de renouer leur amitié suite à un malentendu, se voient contraintes de passer leur semaine de congé loin l’une de l’autre. Émy-Lee participera à un camp de vacances familial, tandis que Nadeige, dont les parents partent en voyage dans le sud, devra aller à la campagne chez Lucette, l’amie de sa mère, qui semble la détester. Entre Shirley, l'amatrice "cowgirl" du camp au goût douteux, qui impose des activités discutables, et la bête et désagréable Lucette, qui n'a aucune patience avec Nadeige, chacune vivra son lot d'aventures et se partagera leur désespoir par texto.   

Malgré ses 384 pages, ce livre se lit rapidement. Plusieurs échanges de textos y apparaissent, ce qui rend sa lecture facile et dynamique. De mon côté, j'aurais bien continué de lire leur histoire encore pendant plusieurs pages. Et en ce sens, à la fin du livre surviennent plus d'une intrigue, ce qui laisse présager qu'un dixième tome des BFF est à venir, au plus grand bonheur du lecteur.


Mon appréciation  4 / 5


Collaboration : Bien qu'écrite par moi-même, cette chronique est également disponible sur le blog de Le temps d'lire.

samedi 5 septembre 2020

Le dominant - volume 2



Auteure : Tara Sue Me 

Édition : Marabout 

377 pages 


Résumé

Nathaniel West domine tout ce qui bouge, tant au bureau comme PDG que dans sa chambre, avec la jeune Abigail King. Cette dernière lui plaît beaucoup et il s’aperçoit que ses sentiments sont naissants à son propos : il réalise qu’il doit faire preuve de confiance envers sa partenaire. 


L’avis de Sophie

Ayant tellement aimé le premier volume de cette trilogie, je me suis empressée de commencer le deuxième. Malheureusement, j’ai été un peu déçue de celui-ci puisqu’il s’agit exactement de la même histoire, mais du point de vue de Nathaniel West, le dominant. Même s’il peut être intéressant d’avoir la vision de l’autre personnage du roman, j’aurais tout de même préféré que le livre relate d’autres événements, différents du premier volume. 

Ceci étant dit, je tiens tout de même à préciser que malgré l’impression de « remâché » du volume 2, je dois dire que j’ai été étonnée du ressenti de Nathaniel. Ma perception de ce dernier à la lecture du premier volume était fort différente de ce que j’ai pu lire dans le second. De plus, ce livre complète certains éléments relatés dans le premier volume, ajoutant des informations supplémentaires à ceux-ci, et du vécu de Nathaniel dans son enfance.

Malgré que j’aie moins apprécié ce second volume, je demeure sur l’impression positive du premier, et je lirai assurément le troisième volume, afin de juger la trilogie dans son ensemble. 


Mon appréciation : 3.5 / 5


mardi 1 septembre 2020

Le colis Murfy : les Winchester - tome 1



Auteur : Audrée Mc Nicoll 
Édition : Auto-édité 
327 pages 

Résumé 

Une rencontre fortuite ou prédestinée?

GLOUCESTERSHIRE, ANGLETERRE, 1756

Lincoln Winchester doit livrer un mystérieux colis au colonel Philip Murfy. Sur la route qui le mènera à New York, il fera la rencontre d’Isabella FitzRoy, qui doit se rendre à Fort Edward pour épouser son fiancé. Durant cette longue traversée, le destin fera de lui son protecteur et cette proximité mettra à l’épreuve son attirance et ses sentiments pour cette femme mystérieuse. Qui est-elle réellement?

Un colis vraiment ?

L'avis de Sophie 

J'ai eu un réel coup de coeur 💓pour cette belle romance historique.  Audrée Mc Nicoll, l'auteure, avec la plume d'une grande écrivaine nous livre ce petit chef d'oeuvre comme  tout premier roman. J'ai sincèrement été subjuguée, du début à la fin de ma lecture.

Le tout se déroule en 1756 où lady Isabella FitzRoy d'Angleterre, ayant mis en péril ses fiançailles avec le marquis Will Johnson se voit contrainte de se rendre à Fort Edward, pour épouser le colonel Murfy, comte de  Lancastre, tel qu'exigé par son père. Elle fera alors la traversée de l'océan jusqu'à New York, où déjà sur le navire, sa beauté ne passera pas inaperçue. Puis, elle se rendra de New York à Albany, à cheval. Chemin faisant, les aventures inattendues se multiplieront et mettront beaucoup d'action tout au long de son voyage, plus d'une fois au risque de sa vie, nous tenant en haleine pendant tout le roman. 

Franchement, un gros WOW pour ce roman auto-édité! Et quelle agréable surprise à la toute fin du livre où l'on apprend qu'il y aura une suite à cette délicieuse histoire. Nul doute que ce deuxième tome,  Sous l'emprise de John Smith : Les Winchester, sera également à surveiller.  

Merci Audrée Mc Nicoll! Lire votre roman fut une belle évasion de pur bonheur.

Mon appréciation 5 / 5

Collaboration : Bien qu'écrite par moi-même, cette chronique est également disponible sur le blog de Le temps d'lire.

Changer l'eau des fleurs

Auteur : Valérie Perrin Édition : Albin Michel 460 pages  Résumé   Violette est garde-cimetière. Les gens de passage et les habitués passent...